Que faut-il savoir sur l’immigration en Europe ?

L’une des grandes ambitions du projet européen a été la mise en place du principe fondamental de la libre circulation des personnes. Malheureusement, ces mesures affectent tant les réfugiés que les migrants en quête d’un travail et autres. Retrouvez dans cet article 3 choses importantes sur l’immigration en Europe.

L’opinion des Européens

La migration est un sujet actuel qui préoccupe autant les États européens que leurs citoyens. Concernant les préoccupations nationales, l’immigration prend la troisième place, après le chômage en première position et la situation économique en seconde.
Depuis l’Eurobaromètre standard de l’automne 2009, c’est la première fois qu’un thème qui n’est pas directement rattaché à l’économie se trouve dans le top 3. À propos des préoccupations auxquelles doit faire face l’Union européenne, l’immigration est considérée comme le quatrième problème principal.

L’immigration, une menace potentielle

La migration est devenue avec le temps, un phénomène qui cause des problèmes à la sécurité nationale au niveau des États membres. La majorité la perçoit comme une menace d’ailleurs au niveau de la souveraineté de l’État.
Tout d’abord, les étrangers provenant de milieux ethnoculturels et religieux différents perpétuent la plupart du temps leurs traditions culturelles. Ceci peut être considéré comme un manque d’intégration dans le pays hôte ou comme une invasion culturelle au détriment de l’identité nationale du pays d’accueil.

Les frontières déplacées vers les pays tiers

Le renforcement des frontières extérieures de l’Union européenne est une composante principale dans la prévention de l’immigration irrégulière. L’attention portée à la surveillance des frontières a conduit au déplacement des frontières extérieures vers les pays tiers.
En effet, des ressources importantes sont déployées vers les pays tiers, afin de renforcer leurs infrastructures, concernant leur politique migratoire. Ces efforts se constatent dans
le renforcement du contrôle de leurs frontières et une politique de visas se rapprochant de la politique commune de visas en Europe.